Vous êtes ici : |

Notre histoire se confond avec celle du boîtier industriel.

Années 60 - L'idée des premiers boîtiers naît

Friedhelm Rose devint entrepreneur à l'âge de 26 ans. Dans un premier temps, il se concentra sur la fabrication des appareils de commutation. Au fil des ans, son chiffre d'affaire augmenta. Il enregistra des profits dès 1964.

L'année 1967 marqua de début de "l'ère des boîtiers". Un clients de Friedhelm cherchait un boîtier de commutation vide. A cette époque, un tel produit n'existait pas. Personne ne l'avait encore inventé. Cette demande fit réfléchir Friedhelm qui développa le premier concept de boîtier étanche. Il modifia le boîtier d'un interrupteur de fin de course, ajouta un bornier à l'intérieur et fixa un presse-étoupe à l'extérieur. Le premier boîtier était né. La nouvelle gamme des "boîtier" se développa alors progressivement.

Années 70 - Croissance, expansion et innovation

Au début des années 70, l'entreprise Rose s'installa dans un nouveau bâtiment plus grand. Cette même année, le créateur de l'entreprise Friedhelm Rose développa un concept révolutionnaire de boîtiers étanches avec des canaux de fixation séparés, mais intégrés dans la forme du boîtier. Cette idée servit de fil conducteur à un segment de marché n'existant nulle part ailleurs à cette époque. Entretemps, cette dernière a été reprise et copiée partout dans le monde. Elle est aujourd'hui considérée comme un standard dans la production industrielle des boîtiers.

La croissance rapide de l'entreprise nécessita de nouveaux investissements que Friedhelm n'était en mesure de réaliser qu'avec le concours d'un partenaire financier de poids. Il s'adressa à Industriegas Köln. Cette dernière est à l'origine de l'entreprise actuelle Phoenix-Mecano. Dans un premier temps, leur partenariat fonctionna parfaitement et les affaires se portèrent mieux que jamais. Mais rapidement, des divergences se firent sentir. De nombreux désaccords surgirent quant à l'encadrement et à la gestion du personnel. Pour Friedhelm Rose, la motivation des employé-e-s par le biais d'un encadrement personnalisé et humain ainsi que l'implication dans l'entreprise constituaient un facteur indispensable au succès, mais son partenaire avait des opinions divergentes. C'est avec grands regrets que Friedhelm Rose signa un contrat rompant leur partenariat, contrat qui contenait également une clause de non-concurrence. Cette rupture sembla marquer la fin de l'aventure pour l'inventeur des boîtiers industriels.

Années 80 - Voyages et renaissance

Friedhelm Rose profita de cette liberté inopinée pour découvrir le monde. Il partit tout d'abord pour les États-Unis et visita durant cette période plus d'États que la plupart des Américains durant toute leur vie. Il se mit ensuite en route pour son plus grand voyage. De Porta Westfalica, il débuta un périple de un an à travers l'Afrique dont, à cette époque, de nombreuses régions restaient assez isolées. Il traversa le Sahara, le Congo et l'Afrique de l'Est. Après son voyage, il retourna aux États-Unis. En Floride, il fonda la "Rose of Vero Beach Inc.". Cette dernière construisait des maisons clé en main et les vendait. Parallèlement, il dirigeait une plantation d'orangers et découvrit la vie d'agriculteur.

Mais en dépit de son succès aux États-Unis, ses pensées restaient tournées vers le développement de nouveaux concepts de boîtiers. Et ainsi, en 1985, le pionnier des boîtiers déposa un nouveau brevet : un boîtier pourvu d'un canal unique sur chacun des flans permettant sa fixation à un mur ainsi que la fixation du couvercle. Mais ce brevet ne lui était d'aucune utilité sans une entreprise capable de le produire.

Il vendit donc tout ce qu'il avait en Floride et investit une grande partie de son capital dans une nouvelle entreprise : la ROLEC Gehäuse-Systeme GmbH. Bien qu'âgé de 51 ans, il se risqua à repartir une fois de plus à zéro. C'est une conversation avec son fils Matthias qui fut à l'origine du déclic et de la décision de se lancer à nouveau dans l'industrie des boîtiers. Matthias intégra la nouvelle entreprise avec autant de pouvoir que son père en 1986.

En 1987, ROLEC s'installa à Rinteln, rue Kreuzbreite, dans ses locaux fraîchement construits. En 1989, sa fille Betty Rose rejoignit également l'entreprise familiale après avoir acquis de l'expérience dans l'entreprise Bernstein à Minden. Le début d'une histoire de famille qui se poursuit encore de nos jours.

Années 90 - Nouvelles idées, nouveaux produits, nouveaux brevets

Avec ROLEC Gehäuse-Systeme GmbH, la famille Rose a, dès le départ, ouvert de nouvelles voies en matière de boîtiers industriels. Depuis ses débuts, ROLEC s'est fixé comme principal objectif de développer et d'offrir des solutions techniques faciles à utiliser. Et depuis sa création, ROLEC a de fait posé de nombreux jalons en matière de développement de boîtiers.

Avec le soutien de ses collaborateurs triés sur le volet et dont l'engagement n'est plus à montrer, plusieurs nouveaux produits furent développés et brevetés dans les dix années qui suivirent la création de l'entreprise.

Années 2000 - Développement en direction de l'avenir

Rapidement, le développement de l'entreprise rendit les locaux exigüs. L'embauche de nouveaux collaborateurs, l'élargissement du parc de machines et le développement de nouveaux produits conduisirent ROLEC à agrandir ses locaux. De nouveaux bureaux et de nouveaux halls de production furent construits. Durant cette période, le développement de nouveaux boîtiers, de systèmes de bras articulés et de boîtiers de commande se poursuivit. De nombreuses nouveautés prouvèrent la force d'innovation de cette entreprise familiale.

Années 2010 - Nouvelles pistes

Sous la direction de Friedhelm Rose, le père du boîtier, le département Recherche et Développement de ROLEC présenta un tout nouveau produit à la nouvelle année 2011. La première gamme de boîtiers ronds. Son nom : aluDISC. Un boîtier dont la forme évoque une montre. Un bijou de design et de technologie. Ce n'était qu'un début. Peu de temps après, les ingénieurs dévoilèrent une nouvelle merveille de design : profiPLUS, un système de bras articulé élégant et utilisant la forme de la Terre et le principe de sa rotation sur son axe comme base pour un joint à rotule.

Dans le choix des matériaux également, ROLEC fait depuis toujours preuve d'audace et d'innovation. Après des débuts marqués par l'utilisation de l'aluminium, différents programmes au fil des ans ajoutèrent l'ABS et le polyester. Mais pour sa dernière création, Friedhelm Rose avait un tout autre matériau en tête : l'acier inoxydable.

Il y a certes depuis longtemps un important marché pour les boîtiers en acier inoxydable. Mais ceux-ci sont généralement fixés au moyen d'orifices percés dans le fond du boîtier, ce qui peut entraîner des défauts d'étanchéité. Une autre mode de fixation consiste en des traverses situées à l'extérieur du boîtier, ce qui n'est guère esthétique. La solution : la technique éprouvée du canal unique ROLEC. Avec son équipe, Rose développa donc inoCASE. Un concept de boîtier pourvu d'un petit canal sur le flan permettant aussi la fixation. Le couvercle est quant à lui fixé par le biais de ce canal séparé de l'espace étanche. Une idée aussi simple que géniale. Et inoCASE a encore un avantage : sa taille. La plus petite série de boîtiers inoCASE mesure 70 x 100 x 50 mm : c'est le plus petit boîtier en acier inoxydable au monde. Avec ce produit, ROLEC propose ainsi enfin un boîtier pour les plus petites technologies. Jusqu'alors, les boîtiers du marché étaient souvent beaucoup trop grands.

Pour 2015, ROLEC a d'ores et déjà prévu des nouveautés qui feront une fois encore évoluer le domaine des boîtiers de commande. Une nouvelle perle de design toute droit venue de Rinteln.

Évolution des boîtiers - D'hier à aujourd'hui, toujours une longueur d'avance

Depuis toujours, l'évolution de l'industrie électronique est spectaculaire. Depuis ses débuts, ROLEC développe des boîtiers industriels capables de faire face aux nouvelles exigences. Grâce à des innovations constantes, ROLEC offre aujourd'hui une gamme unique de boîtiers en aluminium alliant design et technique.

ROLEC worldwide   Germany